Logement

A la recherche d'un hébergement temporaire

Selon des projections, la Belgique pourrait être amenée à accueillir 78.000 réfugiés ukrainiens. Ensemble, les acteurs bruxellois sont donc inviter à trouver des solutions de logement temporaire sur un plus long terme pour 12.000 personnes. Ceci représente environ 4.000 logements. Aujourd’hui, près de 7.000 Ukrainiens ayant fui la guerre habitent déjà Bruxelles, souvent chez des hébergeurs. Parmi ces hébergeurs, certains aimeraient que d’autres prennent le relais. Ce qui est tout à fait compréhensible. Qu’ils soient remercié pour l’accueil qu’ils ont assuré aux Ukrainiens.

Nous devons donc nous mobiliser tous, dans la mesure de nos moyens, pour donner vie à la solidarité.

La Région a décidé de soutenir les hébergeurs.

  • Dorénavant, les hébergeurs seront indemnisés pour l’hébergement. Celui-ci ne doit pas représenter un coût pour eux. L’Ukrainien ou la famille ukrainienne que vous hébergez peut vous indemniser. La Région considère que cette indemnité mensuelle doit tourner autour de 150 € pour les adultes et 50 € pour les mineurs. Ce n’est pas un loyer et ce n’est pas non plus la contribution financière à l’alimentation, aux transports… Ce montant ne couvre que les charges de l’hébergement.

  • Un modèle de convention d’hébergement temporaire a été rédigé par d’éminents juristes afin de sécuriser la relation entre l’hébergeur et l’hébergé. Cette convention formalise la durée de l’hébergement, le montant de l’indemnité, les modalités de départ si l’hébergement ne se passe pas comme vous le souhaitiez…

Plus d’informations sur la convention d’hébergement temporaire

  • L’hébergeur n’est pas laissé seul vis-à-vis de son hébergé :
    a) Nous avons rédigé un modèle de charte qui permet de baliser la cohabitation. Cette charte reprend une liste non exhaustive de thèmes à aborder ensemble afin qu’il n’y ait pas de malentendus sur les habitudes et les usages au quotidien. Chacun n’a pas la même conception de la propreté, du bruit, des horaires, etc.

Plus d’informations sur la charte de cohabitation

b) Si l’hébergé est en souffrance psychologique ou rencontre un problème de santé, le Centre Pachéco est doté de médecins et psychologues parlant ukrainien. Il se situe au 42, Boulevard Pacheco à 1000 Bruxelles et est ouvert du lundi au samedi de 9h30 à 17h30 (dernière entrée à 16h).

Autres pistes pour trouver un logement à long terme :
Aide des personnes primo-arrivantes dans la recherche d’un logement
Aide à la recherche d’un logement locatif
Mobilier de seconde main

En collaboration avec