Le Gouvernement bruxellois propose un NOUVEAU modèle d’hébergement, plus SÉCURISANT

Chaque fois que l’instabilité du monde conduit des personnes à fuir leur pays et à se réfugier en Belgique, Bruxelles est en première ligne. Une tradition d’hospitalité s’est construite ces dernières années. En 2015, des milliers de Syriens ont fui la guerre. Depuis 2017, des centaines de migrants en transit s’arrêtent à Bruxelles. Depuis mars cette année, nous accueillons les Ukrainiens. Ceux-ci devraient être +/-12.000 d’ici la fin 2022 (ils sont au nombre de 7.000 au 1er juin). À chaque fois, les citoyens se sont montrés présents. Progressivement, les Communes et la Région ont soutenu cette hospitalité et construit des solutions.

Aujourd’hui, le Gouvernement régional et les communes entendent SOUTENIR ET SÉCURISER INSTITUTIONNELLEMENT cette tradition bruxelloise.

  1. La Région crée elle-même plus de 3.600 places d’hébergement grâce à un partenariat avec le secteur immobilier et avec les hôtels.
  2. Chaque commune dispose d’une personne de contact pour ses citoyens hébergeurs et cherche de nouvelles solutions d’hébergement.
  3. Chaque hébergeur citoyen dispose d’un espace personnel sécurisé sur le site Internet bemyguest.
  4. Seuls la commune et/ou le CPAS peuvent organiser la rencontre entre l’hébergeur citoyen et l’hébergé. Cela signifie que vous n’êtes pas directement mis en contact avec l’Ukrainien·ne et que vous discutez d’abord avec la commune ou le CPAS, qui restent vos interlocuteurs durant toute la durée de l’hébergement.
  5. Lorsqu’un hébergeur héberge un hébergé, il passe une convention d’hébergement sécurisant.
  6. Cette convention définit une date limite à l’hébergement. La Région préconise trois mois.
  7. Cette convention précise l’indemnité que l’hébergé verse à l’hébergeur. La Région préconise 150 € par adulte et 50 € par mineur. Uniquement pour les charges, pas pour la nourriture.
  8. La convention précise que le CPAS prélève – moyennant l’accord de l’hébergé – le montant de l’indemnité sur l’aide sociale accordée à l’hébergé pour la verser sur votre compte en banque.
  9. Cette convention précise que l’hébergeur ne doit pas assurer la responsabilité de l’accompagnement administratif de l’hébergé. C’est le rôle du CPAS.
  10. Cette convention prévoit qu’en cas de problème de santé ou de santé mentale, l’hébergé peut s’adresser au Brussels Health Orientation Center, 0800/12347 / Adresse : Boulevard Pachéco, 42 à 1000 Bruxelles, ouvert du lundi au samedi de 9h30 à 17h30 (dernière entrée à 16h00). Il dispose de médecins et de psychologues parlant ukrainien.
  11. Cette convention précise que quatre organisations proposent un parcours d’intégration court à chaque hébergé afin de comprendre comment fonctionne la Belgique et sa culture :
    www.via.brussels
    www.bapabxl.be
    www.convivial.be
    www.bon.be
  12. Une charte vous est proposée ainsi qu’à l’hébergé pour passer en revue toutes les questions de cohabitation et fixer un cadre de vie commun, respectueux de chacun.
  13. Chaque fois que vous vous posez une question sur l’hébergement et sur vos relations avec l’hébergé, vous pouvez appeler le numéro vert 0800/40.400 qui répond à vos questions (joignable à partir du 10/06).

En collaboration avec